« Ici, il y a beaucoup de possibilités d’avancement dès lors qu’on se trouve sur le territoire. La rémunération est aussi très supérieure par rapport au Québec. »

EMPLOI

Infirmier

EMPLOYEUR

Gouvernement du Nunavut

ENDROIT

Iqaluit

Quand êtes-vous arrivé et qu’est-ce qui vous a fait déménager ici ?



Je suis arrivé au Nunavut en août 2017 en provenance de Gatineau. J’ai déménagé ici parce que je cherchais de nouveaux défis. En fait, après avoir terminé ma maîtrise en santé publique à l’Université de Montréal en 2014, j’avais cherché du travail dans ce domaine au Québec en vain. Le fait de déménager ici me donnait l’opportunité de pouvoir explorer ce domaine et aussi travailler dans un milieu bilingue.

Qu’est-ce qui vous a accroché ou qui vous plaît le plus ? Comment décririez-vous la vie ici ?


Les gens sont vraiment chaleureux et surtout très accueillants, prêts à aider à tout moment. Par ailleurs, il y a l’opportunité de grandir dans sa profession et avoir des postes de responsabilité.

La vie ici au Nunavut est très simple, pas de stress des grandes villes. On vit à cheval entre trois cultures : la culture inuit, la culture anglophone et la culture francophone. Je pense que le charme nordique vient de ce doux mélange de langues et de cultures.

Comment décririez-vous les opportunités de carrière ?


Les opportunités de carrière sont meilleures. Le gouvernement du Nunavut investit beaucoup sur la formation continue. Beaucoup de possibilités d’avancement s’offrent dès lors qu’on se trouve sur le territoire. La rémunération est aussi meilleure qu’au Québec, je dirais même très supérieure.

Comment sont la communauté francophone et les relations avec les gens en général ?



Nous avons ici une très grande communauté francophone (Québécoise, Franco-Ontarienne, Afro-Canadienne, franco-manitobaine, etc..). Il y a plusieurs associations francophones comme le RESEFAN, L’AFN, Carrefour Nunavut, etc. D’ailleurs, à Iqaluit où je vis, nous avons la seule école francophone du Nunavut qui compte plus de 100 élèves. Les francophones s’entendent bien entre eux, d’ailleurs étant dans un milieu minoritaire, nous n’avons pas le choix de resserrer les liens entre nous.

Qu’est-ce qui vous étonne le plus ici ?


L’hiver est très long et froid, mais excitant et surprenant même parfois par sa beauté. Surtout lorsqu’on va en skidoo sur la mer, on peut voir des paysages extraordinaires que forment les glaciers.

Au Sud, les gens font la pêche et la chasse comme sport, or ici les Inuits chassent, pêchent et utilisent la viande et le poisson pour se nourrir, et la fourrure et la peau pour se vêtir.

Les sculptures que les artistes inuit décrivent généralement l’environnement et la nature de l’Arctique ainsi que la vie inuit traditionnelle. Ces sculptures sont d’une beauté extraordinaire.

Pourquoi recommanderiez-vous à une personne d’emménager ici ? 


Pour une belle qualité de vie (conciliation travail-famille), beaucoup d’opportunités d’emploi, une belle rémunération, un paysage extraordinaire à découvrir et une immersion dans trois cultures (francophone, anglophone, inuit).